Abonnez-vous à notre newsletter et recevez votre code promo avec 5 % de réduction !

Une scierie Wood-Mizer LT70 pour diversifier l’activité et accroître les revenus d’une ferme en Allemagne

Une scierie Wood-Mizer LT70 pour diversifier l’activité et accroître les revenus d’une ferme en Allemagne

 

Incarnant la 4e génération d’exploitant agricole, ce fermier allemand s’est lancé dans le sciage avec une scierie LT70, qui lui permet d’entretenir sa ferme mais aussi de fournir du bois d’œuvre à la communauté locale. Grâce aux machines de 1e et 2e transformation Wood-Mizer, les exploitants agricoles peuvent diversifier leur activité et générer des bénéfices en valorisant les bois locaux. 

La ferme d’Andreas Piehl à Barnitz – une petite communauté installée au bord de l’Elbe – est l’endroit où sa famille travaille depuis quatre générations maintenant. Historiquement, la ferme fait de l’élevage de bétail, avec 280 têtes actuellement, et a l’intention de poursuivre l’expansion du cheptel. La ferme couvre 160 hectares, qui comprennent des pâtures, des forêts et des champs de maïs, de céréales et de colza. 

Pour ses débuts de fermier, Andreas a d’abord reçu une formation agricole et acquis sa première expérience dans une autre ferme. À l’époque, c’est son père qui dirigeait l’exploitation familiale, et Andreas cherchait des moyens de contribuer en diversifiant l’activité. Le jour où il a découvert une scierie Wood-Mizer sur un salon professionnel, Andreas a compris qu’il y avait là une opportunité à saisir. En 1996, il achète une scierie à essence LT40 et lance son propre service de scierie mobile. 

 

 

En 2003, la ferme est agrandie grâce à l’acquisition d’une propriété voisine. Andreas a, dès lors, eu pas mal de pain sur la planche : dans les années qui ont suivi, il a rénové et reconstruit pratiquement tous les bâtiments de la ferme à l’aide du bois de sa forêt. Exploiter son propre bois et le débiter sur sa propre scierie à ruban est très économique ; la ferme d’Andreas a largement bénéficié de cet avantage. 

Andreas est ensuite rapidement passé à une scierie LT40 à moteur diesel, puis à une scierie plus puissante : une LT70 électrique. Avec ce passage à l’électrique, la machine est devenue stationnaire et le sciage plus facile à gérer. Le modèle LT70 est le plus puissant dans la gamme des scieries professionnelles LT de Wood-Mizer dont une des caractéristiques notables est sa vitesse de sciage. L’obtention d’une coupe à la fois rapide et précise s’explique par l’utilisation du puissant moteur de 18,5 kW, du système hydraulique à grande vitesse pour la manutention des billes, de moteurs gérant les mouvements d’avance/recul et de montée/descente de la tête de sciage, ainsi que par nombre de dispositifs facilitant le travail de l’opérateur, comme le SetWorks, le système LubeMizer, le bras guide-lame électrique et l’écorceuse. Comparés aux autres modèles de la gamme LT, les volants de lame en fonte de la LT70 ont un diamètre supérieur – 600 mm – qui permettent d’accepter des rubans de lame de 38 à 50 mm de large et offrent un gain de vitesse de coupe. 

 

 

La scierie LT70 d’Andreas lui permet de débiter les billes en poutres et en plateaux (planches non délignées). En plus de la LT70, Andreas utilise la petite déligneuse Wood-Mizer EG100, une machine compacte qui permet de recouper les plateaux en planches, dans le sens de la longueur, à la largeur voulue. Wood-Mizer propose la EG100 avec un moteur électrique, comme sur la ferme d’Andreas, ou avec un moteur à essence. 

Après le passage de l’ouragan, alors que de nombreux arbres avaient été endommagés ou déracinés (principalement des épicéas secs) par la tempête, la demande pour des services de sciage a augmenté brutalement, ce qui a incité Andreas à envisager d’agrandir son entreprise. Il a ainsi fondé Holzhandel AP pour le sciage et le commerce du bois et a acquis des machines Wood-Mizer supplémentaires pour produire des lames de terrasses entre autres. Ayant élargi son offre pour inclure une plus grande variété d’essences, Andreas possède désormais un stock de billes considérable et produit du bois d’œuvre sur mesure pour les clients particuliers et les menuisiers. 

 

 

Aujourd’hui, la ferme familiale fonctionne grâce au travail d’Andreas, de sa femme Anja et d’employés à temps complet ou à temps partiel. Leurs fils ainsi que les parents d’Andreas donnent aussi un coup de main quand c’est nécessaire. L’un des fils, Max, étudie l’agriculture, et l’entreprise familiale est florissante grâce à cette combinaison entre la ferme et l’activité de sciage et de vente de bois.

 

 

***