Wood-Mizer boucle l’année 2021 et fait des plans pour l’avenir

Wood-Mizer boucle l’année 2021 et fait des plans pour l’avenir
29.12.2021

Alors que l’année touche à sa fin, il est temps de s’en remémorer les moments importants et de faire des plans pour l’an prochain. Dans un entretien avec le Directeur des ventes, Krzysztof Kropidłowski, nous allons revenir sur des événements importants pour Wood-Mizer en 2021, de la situation de l’industrie du bois, et nous jetterons un œil sur le programme de l’entreprise pour l’an prochain.

 

2021 a été une fois de plus une année déterminée en grande partie par le développement de la pandémie. Malgré les défis, l’année a été bonne pour l’industrie du bois. Le marché de la consommation manifeste une réaction positive à la demande croissante pour les matières premières et les produits en bois, tels que du bois d’œuvre, des palettes, des meubles, etc. Ce phénomène est observable dans l’allongement des délais de livraison pour les produits Wood-Mizer : les délais de latence sont plus longs du fait de la demande accrue pour les machines industrielles capables de fabriquer les produits finis. Les consommateurs ont pris conscience de l’accélération de l’inflation et décident de rénover leurs appartements, de construire des maisons ou d’investir dans divers projets immobiliers. Ils veulent à tout prix échanger leurs liquidités pour des produits de consommation. « Plus vite vous dépensez votre argent et menez à bien votre projet, moins vous êtes affecté par la perte de valeur de l’argent », explique Krzysztof Kropidłowski.

 

 

Wood-Mizer n’est pas un fabricant direct dans l’industrie du meuble, mais un fournisseur essentiel de machines pour ce secteur. « Nous fabriquons les machines et les équipements nécessaires pour nos clients. Ils utilisent la période actuelle pour développer leurs ateliers, améliorer leurs lignes de production, mettre en œuvre de nouvelles solutions – en bref, ils investissent maintenant afin d’assurer un avenir meilleur à leur activité », reconnaît Krzysztof Kropidłowski.

 

Aborder 2022 avec optimisme

Nous pensons que l’année 2022 va être favorable, tout en présentant des défis. La quantité de bois disponible l’année prochaine pour le secteur, et les diminutions systémiques qui vont apparaître lors des ventes aux enchères, suscitent beaucoup d’incertitude parmi les investisseurs. « Le fait est que les commandes sont nombreuses et que l’économie continue à bien se porter, mais l’inflation ronge le profit. Pour les manufactures dans le secteur du bois, le plan de charge sera dressé en fonction de la disponibilité de la matière première. Cela impactera les décisions d’expansion des entreprises et les nouvelles embauches », souligne Krzysztof Kropidłowski. « Cependant, l’année prochaine va être intéressante, et pleine de défis. Ce sera à nouveau une période sélective pour les entreprises. Aujourd’hui, il est difficile de prédire lesquelles réussiront à maîtriser les nouvelles réalités économiques. »

 

 

Pour Wood-Mizer, le début de l’année prochaine apparaît sous un jour plutôt optimiste, au vu du nombre de commandes en attente de production. Ce n’est toutefois pas une bonne nouvelle pour les clients, car les délais de livraison des machines deviennent plus longs que d’ordinaire. Wood-Mizer, l’une des très rares entreprises dans sa région, est fière d’agrandir ses infrastructures avec l’arrivée d’un nouveau site de production, qui a ouvert en avril 2021. De ce fait, une douzaine d’emplois ont été créés pour les habitants de la région, tandis que Wood-Mizer accroissait son potentiel en termes de production, de recherche et de développement. « Bien que l’industrie mondiale souffre de pénuries de matières premières, notre entreprise a très bien géré la situation. Bien entendu, nous aurions pu faire mieux encore, mais dans le fond, j’estime que nous avons très bien géré l’entreprise. Notre plan stratégique s’est avéré très correct, et nous abordons 2022 avec d’excellents résultats de vente pour 2021 et une longue liste de commandes de nos clients pour 2022 », déclare Krzysztof Kropidłowski.

 

 

Un nouveau bâtiment de production et de bureaux, et plus de croissance organique

En 2022, Wood-Mizer projette de continuer le développement de ses infrastructures avec la construction d’un autre bâtiment de production et de stockage, tout en continuant à embaucher de nouveaux salariés pour les divers secteurs d’activité. La surface totale de la nouvelle implantation atteindra 10 000 m2, dont 3 000 m2 pour un entrepôt moderne avec cinq rampes de chargement, des rayonnages de stockage en hauteur et un système de transport automatisé. Dans ce nouveau bâtiment, il y aura suffisamment d’espace pour le département de production des lames de scieries et pour le département Recherche et développement.

 

 

Wood-Mizer investit également dans le développement des marchés locaux sur les autres continents. En Asie, en Océanie et en Afrique, Wood-Mizer ouvre de nouveaux bureaux qui aideront l’entreprise à entrer en contact avec les clients locaux, mettre à leur disposition des possibilités de croissance et leur proposer un service clientèle adéquat. « Nous devons prendre en compte les nouveaux programmes climatiques et les restrictions environnementales visant à combattre la déforestation excessive et illégale. Nous allons voir apparaître en même temps plus de bois brut au niveau local et moins au niveau mondial, ce qui stimulera la demande pour le travail du bois sur ces marchés. Les investisseurs locaux vont probablement chercher à acheter une scierie à ruban, et peut-être, par la suite, d’autres machines du catalogue Wood-Mizer », explique Krzysztof Kropidłowski. « Wood-Mizer va continuer à ouvrir de nouveaux bureaux de vente et va croître organiquement. Nous serons présents en des lieux que personne n’a encore investis ! »