Un propriétaire forestier valorise ses bois scolytés grâce à une LX50

Sous Wood-Mizer, Europe

LX50 is the smallest and most inexpensive band saw available from Wood-Mizer

Bois de tempête ou scolytés ? Rien ne vous empêche de valoriser vos stocks de bois, même abîmés, et de les vendre.

Installés dans la région de Wendland en Allemagne, les hommes de la famille Raddatz sont très à l'aise avec les machines et la mécanique en général. Kevin travaille en tant que mécano qualifié au département « qualité » pour le groupe Musashi, et son beau-père est réparateur de machines agricoles. Ils sont bien connus dans la région et participent notamment au festival régional culturel où Kevin soude de vieux outils de jardinage, des boulons et des écrous, et tout un tas d'objets en métal qui, une fois passés entre ses mains, deviennent de jolies sculptures et autres objets de décoration qu'il est possible d'acheter.

 

« DANS LA SITUATION ACTUELLE, ON VEND NOS GRUMES POUR PRESQUE RIEN ; ÇA NE PAYE MÊME PAS LE TEMPS PASSÉ À DÉBLAYER ET ENLEVER LES TRONCS DE LA FORÊT (…) UNE SCIERIE, ÇA OUVRE VRAIMENT PLEIN DE NOUVEAUX HORIZONS »

 

La famille Raddatz possède un bout de forêt de longue date. Encore récemment, cette forêt n'était utilisée que comme réserve de bois de chauffage, même si la belle-mère de Kevin trouvait dommage de ne pas valoriser autrement qu'en les brûlant les beaux morceaux de bois qui en provenaient.

 

Ottfried's hobby is to make garden furniture from wood

 

« Débiter du bois de chauffage est une sorte de passe-temps », raconte Kevin avec un petit sourire. Avec Ottfried, nous utilisons un tracteur et une chaîne pour déblayer les arbres qui sont tombés ; et nous avons aussi un broyeur.

Ces dernières années, les forêts européennes ont été passablement endommagées par les scolytes et les tempêtes, ce qui a fait chuter le prix du bois de chauffage de façon plus que notable. Les propriétaires forestiers font donc face à un sérieux problème : ils ont besoin de dégager les futaies, mais il est quasiment impossible de vendre les bois ronds à un prix normal.

« Dans la situation actuelle, on vend nos grumes pour presque rien ; ça ne paye même pas le temps passé à déblayer et enlever les troncs de la forêt », constate Kevin.

C'est pour cela que la famille Raddatz a envisagé d'investir dans une scierie.

« Une scierie, ça ouvre vraiment plein de nouveaux horizons », explique Kevin. « Il y a toujours quelque chose à construire avec du bois sur la propriété et les réparations de l'existant nécessitent des planches avec des dimensions que l'on ne trouve pas directement dans le commerce, mais que l'on peut facilement obtenir avec une scierie. On a aussi des arbres sur la propriété qui auront besoin d'être coupés un jour ou l'autre. »

Le bon moment est finalement arrivé et, pour son 60e anniversaire, Elfriede a reçu un cadeau un peu extraordinaire : une scierie LX50 !

 

The Raddatz family from Germany and their LX50 sawmill

 

Cette surprenante petite scierie est la plus petite et la moins onéreuse des scieries à ruban de la marque Wood-Mizer – fabricant mondialement reconnu de ce genre de machines, de ses lames et d'autres machines à bois. La LX50 offre une bonne qualité de production : les dimensions des planches sont régulières et précises, la surface de coupe est propre et, grâce à son fin ruban de lame, le trait de coupe fait moins de 2 mm d'épaisseur. Cela permet de valoriser plus de matière sur chaque grume, surtout si l'on compare avec un débit à la scie circulaire.

La LX50 a été conçue à partir d'un banc de sciage – constitué de plusieurs segments qui doivent être assemblés et mis à niveau sur un sol plan comme un garage ou une cour avec un abri – et d'une tête de scie équipée de deux volants de lame et d'un moteur. Il est possible de choisir son type de motorisation, soit électrique triphasé en 5,5 kW, soit à essence de 14 CV, ce qui peut s'avérer très pratique dans les endroits sans accès à l'électricité, comme en pleine forêt par exemple. La LX50 est livrée sur une palette, il n'y a alors plus qu'à l'assembler à l'aide du mode d'emploi ou de la vidéo disponible sur internet : on commence par assembler les éléments du banc de sciage, à faire l'alignement en réglant les pieds, puis on installe la tête de sciage sur les rails. L'avance de tête de la scie se fait en poussant et en la ramenant au point de départ, il n'y a ensuite plus qu'à descendre à l'épaisseur de la planche suivante à l'aide du réglage par crémaillère.

 

Kevin Raddatz thinks that the sawmill opens up completely new possibilities

 

The bench in Raddatz home yard

La LX50 est tellement simple à faire fonctionner que son utilisation est à la portée de tout le monde, ou presque. Et avec un prix plus que contenu, vous avez enfin la possibilité de valoriser et de rentabiliser facilement des stocks de bois autrement plus difficiles à écouler.

Privacy Policy